Ferrite


Un ferrite est un matériau de type céramique faible densité, de composition Fe2O3XO, où X est un métal "divalent" comme le cobalt, le nickel, le manganèse ou le zinc. Ce matériau peut être utilisé en électronique comme support pour réaliser des selfs, plus particulièrement dans des montages haute fréquence, du fait de très faibles pertes induites sous forme de courant de foucault. Il en existe de différentes tailles et formes : des plates, des toriques, des cylindriques, des creuses, des pleines, des grosses, des petites... Ce matériau présente la propriété de modifier plus ou moins les caractéristiques des selfs avec lesquelles il est généralement employé. Dans de nombreux cas, l'ajout de ferrite à un bobinage permet d'obtenir des caractéristiques qu'il serait très difficile d'obtenir avec des selfs de dimensions raisonnables.

Ferrites cylindriques creux


 

Généralement de tailles modestes, les ferrites sont souvent utilisés pour la réalisation de "selfs de choc" (*) destinées à s'opposer au passage de signaux hautes fréquences tout en laissant passer des signaux basses fréquences. Ce genre de self peut ainsi servir à la réalisation de filtres RF. On en trouve toutefois de taille plus imposante, qui prennent place autour d'un bobinage ou d'un transformateur (pot ferrite).

Le terme "self de choc" est une traduction un peu brutale de "choke" en anglais. On devrait traduire le mot "choke" par "self" ou "inductance", mais il est vrai que le terme "self de choc" est assez bien ancré dans la littérature technique électronique.

Ferrite en bâton (cylindrique ou plat)

On en trouve dans les récepteurs radio possédant une gamme de fréquence GO, PO ou OC (Grandes Ondes, Petites Ondes ou Ondes Courtes). Dessus peuvent y être bobinées une ou plusieurs selfs, comme on peut le voir sur la photo en haut de cette page. Ce type de ferrite est aussi appelée Cadre ferrite.

Tore de Ferrite


 

Les tores ferrite sont le plus souvent utilisés pour la réalisation de selfs d'antiparasitage (antiparasitage de montages à triac par exemple), de filtres audio LC, de bobinages HF, on les emploie aussi dans les alimentations à découpage. En général, on trouve peu de spires de fil autour de ce genre de ferrite, mais il arrive parfois que la ferrite soit tout de même entièrement recouverte. On peut aussi utiliser de telles ferrites pour la réalisation de petits transformateurs HF utilisables dans des oscillateurs ou pour assurer le couplage entre plusieurs étages. Les tores ferrite permettent de fortement miniaturiser un transformateur ou une inductance.

Matériaux les plus souvent utilisés

Il existe différents "grades" de tores ferrite, chacun ayant un domaine d'application plus spécifique, voir tableau ci-dessous.

Grade

Couleur

Utilisation

Fréquence utilisation

2P80

Vert foncé

Filtres

< 10kHz

3C5

 

Lissage, Stockage énergie (alim à découpage)

 

3C85

 

Transfo de puissance, Isolation galvanique

100KHz - 1MHz

3C90

Bleu foncé

   

3E2

 

Découplage de signaux (suppression signaux HF par exemple), Transfo. d'impulsion et usage général, Isolation galvanique

10KHz - 100KHz

3E25

Orange

Accord de fréquence, Filtres LC (audio, vidéo, mesure), Transfo. d'impulsion et usage général, Isolation galvanique

10KHz - 100KHz

3F3

Bleu clair

Transfo de puissance, Isolation galvanique, Lissage, Stockage énergie (alim à découpage)

100KHz - 1MHz

3H2

 

Lissage, Stockage énergie (alim à découpage)

100KHz - 1MHz

4C6 (= 4C65)

Violet

Filtres, Découplage de signaux (suppression signaux HF par exemple)

1MHz - 10MHz

4C65 (= 4C6)

Violet

Filtres, Accord de fréquence, Filtres LC (audio, vidéo, mesure)

1MHz - 10MHz


Les tores ferrite sont de préférence utilisés pour des applications en "large bande", c'est à dire pour un fonctionnement sur une plage de fréquence assez étendue. Les tores en poudre de fer seront préférés pour les circuits à bande étroite (circuits sélectifs). La puissance que peut transmettre un transformateur réalisé sur tore ferrite dépend principalement de la section du tore. Le diamètre extérieur peut ainsi s'échelonner de 4 mm à 26 mm, par exemple.

Ferrites pleins filetés

Appelés aussi "noyau ferrite", ils permettent de jouer sur le facteur de couplage ou sur l'accord de circuits RF, en s'enfonçant plus ou moins dans une bobine ou dans un transformateur. Pour les faire tourner dans leur support, l'usage d'un tournevis entièrement en plastique (padding) est requis.

Ferrite pour câble

Il existe des ferrites dits "pour câble rond", que l'on peut ouvrir et fermer (par clipsage) pour permettre la pose sur un câble déjà doté de sa connectique. 



Ces ferrites sont destinés à diminuer les parasites véhiculés dans le câble, qu'il s'agisse d'un câble d'alimentation ou d'un câble reliant la sortie d'une carte vidéo à une entrée de moniteur informatique. Il en existe de différentes tailles, prévues pour des câbles d'un diamètre généralement compris en 4 et 9 mm. Ce genre de ferrite est parfois moulé dans le câble lui-même (cordons vidéo, cordons de liaison informatique RS232, câble basse tension de l'alimentation secteur de PC portable, par exemple).

 

 

 

 

 

 

Recherche personnalisée

Accuil