Nœud simple double

 

Anglais : double overhand knot            Difficulté : ***

 

Aussi volumineux, mais esthétiquement plus joli que le nœud en huit, le nœud simple double est l'un des nœuds d'arrêt les plus méconnus, sans doute injustement. Il est assez décoratif, mais son principal atout est qu'il constitue l'étape intermédiaire entre le nœud simple et d'autres plus complexes. En effet, il faut apprendre ce petit coup de main avant de s'attaquer à l'apprentissage des nœuds de capucin et d'échafaud.

 

Méthode : faisons un nœud simple, puis ajoutons deux croisements de plus (fig. la, b); ensuite, tirons doucement sur le courant tout en positionnant le ballant (fig. 2a) sur le deuxième croisement (fig. 2b), puis rapprochons les deux moitiés du nœud (fig. 3a, b) ; enfin, serrons progressivement pour donner un bel aspect au nœud simple double (fig. 4).

 


 

 

 

 

 

 

Recherche personnalisée

Accuil